Accompagnement – transformation digitale des entreprises

Notre cabinet s'investit pour accompagner la transformation digitale des experts-comptables, commissaires aux comptes, entreprises.
Nous vous accompagnons pour la transformation digital de votre entreprise

La réussite de la transformation digitale des entreprises est le nouveau défi des entreprises du paysage français. Il représente un des enjeux stratégiques de la décennie en cours. Et pour cause, la réalisation de projets de digitalisation entraîne :

  • l’amélioration de l’offre commerciale ;
  • gains d’efficacité opérationnelle ;
  • diminution des coûts de traitement à toutes les échelles .

Notre cabinet a donc décidé d’accompagner ses clients dans cette transformation. Il s’agit d’une mission complémentaire de la mission traditionnelle d’expertise-comptable que nous réalisons au quotidien.

Face à de telles conséquences, les pouvoirs publics ont pris des dispositions adéquates. La commission européenne avec son plan « Transformation numérique 2021-2027 » prévoit notamment une enveloppe. Elle sera de plus de neuf milliards d’ euros afin de soutenir les projets de transformation digitale des entreprises du territoire.

L’initiative est également active à l’échelle nationale avec le lancement de l’initiative « France Num » le 15 octobre 2018. Elle a pour objectif d’enclencher la transformation des TPE et PME. Elle lève ses principaux freins : le manque d’information, d’accompagnateurs et de ressources.

L’accompagnement des experts-comptables et commissaires aux comptes

Dans le cadre de ces enjeux, les objectifs visés par notre cabinet :

  • Fournir des informations sur le contexte de la transformation digitale et les perspectives pour les experts-comptables.
  • Exposer les missions pouvant être réalisées par les cabinets d’expertise-comptable pour accompagner les clients dans leur transformation digitale.
  • Missions de digitalisation en matière de dématérialisation, automatisation et reporting.

L’environnement de la profession comptable est en train de changer. Impacté par les outils de la digitalisation mais aussi par les évolutions législatives récentes. Des menaces pèsent sur les activités traditionnelles des experts-comptables et commissaires aux comptes. En revanche, de nouvelles opportunités se sont également ouvertes. La loi du 6 août 2015 a notamment modifié l’ordonnance de 1945. Elle élargit les possibilités de prestations réalisables par les cabinets comptables en matière de conseil aux entreprises.

Derrière la notion de transformation digitale se cache la réalisation de projets. La mission de l’expert-comptable aura donc 2 formes :

  • Une mission de diagnostic afin d’aider l’entreprise à identifier et prioriser les travaux à initier dans ce contexte ;
  • Une mission de conseil en gestion de projet. Elle consiste à accompagner l’entreprise dans la réalisation de ses projets de transformation digitale.

Les outils et enjeux de la transformation digitale

Le cloud : une évolution technologique à ne pas laisser de côté

Il représente également une évolution technologique de la digitalisation. Il modifie le système organisationnel et informatique des entreprises en profondeur. Avec le cloud, la donnée est stockée et traitée en dehors de  l’entreprise et est accessible partout.

Nous voyons trois utilisations concrètes du cloud. L’externalisation, de l’infrastructure, des services associés à cette infrastructure et des applications.

L’intelligence artificielle : un outil de digitalisation connu

L’intelligence artificielle est très certainement l’instrument de la digitalisation le plus réputé et au cœur de l’actualité. Plus qu’un outil, il s’agit d’une discipline scientifique visant la reproduction du raisonnement humain par la technologie informatique. Les technologies qu’elle regroupe visent à réaliser les actions humaines suivantes : compréhension, analyse, synthèse, expression, assimilation et éxécution.

Le Big data : la nouvelle matière première des entreprises

Par big data on entend l’ensemble des données produites et à disposition de l’entreprise.

Toute la problématique du big data réside dans la prise de connaissance de l’existence de la donnée et dans son traitement. La masse de données est immense et nécessite des technologies spécifiques pour pouvoir être exploitée. On perçoit assez rapidement son intérêt dans différents domaines, l’information étant aujourd’hui une nouvelle matière première pour l’entreprise. Au sein du service financier on s’ intéressera particulièrement à son utilisation en matière de reporting et des possibilités offertes par la data visualisation. Il s’agit d’une sous-discipline du big data permettant la mise en forme des données de façon visuelle.

Robotic Process Automatisations ou RPA

La RPA peut être assimilée aux technologies robotiques informatiques permettant d’automatiser les tâches simples de traitement. L’utilisation concrète de ces robots se fait dans le transfert, l’intégration et la manipulation de données. Cet outil a pour vocation de limiter l’intervention humaine dans le traitement de tâches répétitives à très faible valeur ajoutée telles que :

  • l’interrogation de base de données SQL ;
  • le déplacement de données d’une application à l’autre ;
  • l’édition de factures.

L’Internet Of Things ou IOT : des objets connectés en réseau

Derrière l’internet of things se cachent les technologies rendant possible l’expansion du réseau internet dans notre monde physique. Les objets sont aussi connectés en réseau. Ils utilisent internet afin de communiquer, recevoir des informations et des directives. Les technologies de l’IOT créent alors une autonomie des objets dans lesquels elles sont implantées. L’IOT permet, par exemple, à des commerciaux présents sur site client de valider directement via leur tablette la disponibilité des produits et quantités désirées dans leur stock.

Développer l’efficacité organisationnelle des entreprises

Tous les instruments technologiques présentés précédemment permettent de faire évoluer les entreprises en développant leur efficacité opérationnelle et organisationnelle. Bien que toutes les organisations soient impactées par cette transformation digitale, certains secteurs sont plus touchés que d’autres. Dès lors que l’innovation technologique impacte le business model du marché, une rupture se créée par rapport aux usages classiques et l’économie du marché. « L’ubérisation » en est exemple concret, les technologies cloud ont permis une mise en relation directe du fournisseur avec le client, bouleversant le fonctionnement du marché historique.

L’impact de la modélisation 3D permet également l’innovation dans les produits et services proposés ; du positionnement marketing au gain de productivité, ce facteur peut être très impactant pour certains secteurs d’activités.

D’une manière générale, l’utilisation de ces nouvelles technologies va permettre une optimisation de la performance de l’entreprise.

Le cloud et le Big data offrent aux entreprises une plus grande réactivité et précision dans la prise de décision. Les gains de traitement lies à l’utilisation de l’IA et la RPA permettent de réaliser des économies structurelles. Le modèle de compétitivité des organisations s’en retrouve en conséquence modifié.

Améliorer la performance commerciale : la revue du process ventes

Une redéfinition des règles du jeu s’est imposée dans certaines activités avec l’arrivée des technologies de la transformation digitale. Améliorer la performance commerciale des sociétés est un des enjeux permanents de ces dernières.

L’impact le plus significatif dans ce domaine est très certainement l’ouverture de nouvelles possibilités au niveau des canaux de ventes. La vente en ligne est en perpétuel accroissement. Une évolution de près de 50% en 10 ans. L’utilisation de technologies cloud et API permet une intégration facilitée de ces canaux de vente dans le SI de l’entreprise.

Les entreprises peuvent par ce biais toucher de nouveaux marchés : périmètre géographique et positionnement du produit ou service proposé. Site internet, boutiques en ligne via Marketplace, multiplicité des acteurs proposant des solutions hébergées (paiement, portail, etc) sont autant de solutions à disposition des entreprises et pouvant être intégrées dans le SI. Un exemple concret dans le secteur bancaire, une partie du processus de vente peut maintenant être initie en ligne en totale autonomie par le client.

L’ouverture d’un compte bancaire se faisait auparavant uniquement en agence, nécessitant des processus de traitement manuel lourd. Dorénavant, le client choisit les services et réalisé le traitement des documents nécessaire lui-même en les scannant et uploadant sur des plateformes dédiées. Cette dématérialisation de document apporte, au-delà du périmètre « front office», des gains dans la gestion administrative avec des traitements automatises et une suppression de flux manuel de transfert (agence bancaire au siège par exemple).

À l’image du fonctionnement des grandes et moyennes surfaces (GMS), le client peut être mis à contribution dans le processus de vente.

Le champ d’intervention de l’expert-comptable dans cette transformation

Dans ce contexte touchant au cycle vente, en tant qu’expert-comptable nous proposons nos services sur l’examen de la fiabilité des processus de ventes créés. Nous apportons également nos compétences en termes de suivi opérationnel des prix fixés et de la remontée des données analytiques nécessaires aux reporting.

Expert du contrôle interne, nous sommes légitimes dans les projets ambitieux visant une refonte complète du processus de vente ou nous pourrons garantir un niveau de contrôle adapté aux risques opérationnels et une traçabilité en adéquation avec la réglementation juridique et fiscale.

Accroître la performance fonctionnelle et opérationnelle des entreprises

L’expert-comptable est naturellement amené à intervenir dans ces projets touchant au système d’information financier. La digitalisation des processus requiert une réflexion de fond sur la mécanique des processus à appliquer. De manière globale, les compétences de l’expert­-comptable en matière de fiabilité, efficacité et conformité des processus de traitement en font un acteur privilégié dans la réalisation de ces projets. Ne se limitant pas au système comptable, il peut donc intervenir sur la digitalisation des processus en amont déversant des informations en comptabilité. La digitalisation des systèmes d’achats, ventes, trésorerie ou personnels sont des exemples d’interventions potentielles.

Également, les nouvelles réglementations fiscales et légales sur les possibilités offertes par les outils technologiques en termes de dématérialisation nécessitent de faire des choix conformes aux dispositions du législateur.

Le développement de la communication interne et externe

Les outils du cloud, d’automatisation et big data permettent une fluidification, traçabilité et accélération de la communication entre les différentes parties prenantes internes ou externes à l’entreprise.

La connectivité de l’entreprise est renforcée ce qui permet d’améliorer la rapidité de traitement de ses processus. Par exemple, la validation des bons de commande par le responsable opérationnel peut se faire via tablette ou smartphone. Les gains peuvent être très élevés dans les entreprises ou les collaborateurs sont très nomades.

L’entreprise est également plus réactive et dispose d’une information élargie et plus précise pour la définition de sa stratégie à tontes les échelles. Des projets d’extension du reporting peuvent ainsi être réalisés.

Bien que ne représentant pas le domaine cible des activités classique de l’expert­ comptable, ce dernier peut apporter ses compétences dans la définition des systèmes de collecte de l’information.

Par sa vision transversale de l’entreprise et sa position proche de la gouvernance, le professionnel de la comptabilité est également un acteur dédié pour comprendre les besoins des parties prenantes en données de reporting. Les chantiers touchant le contrôle de gestion et visant une automatisation et élargissement de la collecte de données pour des fins opérationnelles sont des missions qui peuvent lui être adressées.

La gestion d’un projet dans le cadre de la transformation digitale

À ce stade de notre article, il nous apparaît important de préciser que la gestion de projet dans le cadre de la transformation digitale va nécessairement représenter une évolution du système d’information. Le projet nécessitera ainsi la modification du fonctionnement d’un applicatif ou l’ajout d’un nouveau logiciel.

Le cycle de vie d’un projet de transformation digitale obéit à des phases bien précises afin d’arriver à un résultat concluant. Chronologiquement indissociable, chaque étape unique permet une avancée dans la réalisation du produit final objet du projet. Ci-après les différentes phases :

  • Démarrage : c’est l’étape préliminaire, de la naissance de l’idée du projet, définition du besoin global à la décision d’engager une étude de faisabilité par les décideurs.
  • Cadrage : précédant l’engagement des décideurs sur le projet,  cette étape est nécessaire afin de préciser les contours de ce dernier. À l’issue de cette phase, on fixe les objectifs à atteindre et la méthode pour y parvenir.
  • Conception : Aussi appelée phase d’audit, elle permet de définir dans le détail les composantes du produit final du projet pour permettre son intégration dans l’entreprise et répondre aux objectifs détailles définis lors de la phase de cadrage.
  • Réalisation : représentant le coeur de développement du projet, la phase de réalisation est le moment de la construction du produit selon les spécifications définies lors des étapes précédentes.
  • Livraison :
    • La recette : Le produit ayant été réalisé en partie il convient de le tester afin d’obtenir une assurance raisonnable de son bon fonctionnement. L’étape de recette consiste à obtenir cette assurance garantissant la continuité des opérations lors de la mise en place du produit en condition réelle.
    • La mise en production : Il s’agit de la livraison du produit en condition réelle, ce dernier doit être abouti et conforme à l’intégralité des conditions contractualisées lors des phases précédentes.

Accompagnement dans la transformation digitale des entreprises : le bilan

Par rapport aux projets classiques, ceux de la transformation digitale nécessitent une attention particulière sur les phases suivantes :

  • Les outils du digital offrent une palette large de chantiers de transformation possible pour l’entreprise. L’étape d’initialisation nécessitera en conséquence de faire des choix stratégiques. L’expert-comptable saura céder des conseils précieux pour guider les dirigeants vers la voie de digitalisation la plus appropriée :
    • digitalisation de la fonction achat ;
    • élargissement des canaux de ventes ;
    • renforcement de la connectivité de l’entreprise ;
    • traçabilité des flux.
  • La phase de cadrage nécessitera également un temps de travail important. Il faut analyser et comprendre les différentes possibilités technologiques existantes pour réaliser le projet. Certaines sociétés commercialisent des solutions applicatives plus ou mains expérimentales, il conviendra donc d’être prudent.
Votre expert comptable vous conseille
La loi pacte et la mission ALPE

Commissaire aux comptes – Loi Pacte et mission ALPE

Le 22 mai 2019, la loi pacte a été promulgué. Elle permet d’accompagner les entreprises afin de les aider dans leur croissance. De plus, la mission ALPE propose aux petites entreprises un audit moins contraignant et adopté à leur taille

Lire la suite →
Les experts comptable dans une TPE

Expert comptable : quel est son rôle dans une TPE ?

L’expertise et la professionnalisation de l’expert comptable peut être bénéfique pour une TPE. L’entrepreneur bénéficiera de l’aide et des conseils du professionnel.

Lire la suite →
Soyez conseillé par nos experts

Conseil en restructuration de société

L’expert-comptable peut être un acteur clé de la réussite de la restructuration d’une société. Ses conseils en restructuration sont à suivre.

Lire la suite →
Contactez-nous

N’hésitez pas à nous contacter, nos experts-comptables se feront un plaisir de revenir vers vous dans les plus brefs délais. Vous pouvez également prendre directement un rendez-vous.