Expert-comptable artisans et BTP

Notre cabinet d'expertise comptable et de commissariat aux comptes possède une solide expérience dans le domaine des établissements du BTP.

Nous avons pour souhait d’accompagner des professionnels du secteur du BTP sur toute la France. Nous proposons un accompagnement et suivi comptable et ce même à l’autre bout de la France !

Depuis de nombreuses années, nous suivons une multitude de clients dans le domaine du bâtiment. C’est pourquoi notre pôle spécialisé est aujourd’hui prêt à vous proposer un accompagnent à l’aide d’experts comptables réactifs et professionnels. 

Nous avons réalisé un site dédié à votre profession et à nos clients de ce secteur.

Nos accompagnements des structures du BTP :

Nos prestations pour les entreprises et professionnels du bâtiment sont :

  • La tenue et la révision de la comptabilité
  • L’établissement des comptes annuels et fiscaux
  • La stratégie du dirigeant
  • La comptabilité du matériel
  • La comptabilité sociale, en effet le turnover étant régulier dans ce secteur, la comptabilité s’en retrouve impacté

Des logiciels polyvalents et performants !

Nous garantissons qu’une utilisations du logiciels PennyLane vous garantira :

Une gestion de votre comptabilité en temps réelle : nous vous garantissons de pouvoir consulter et organiser votre trésorerie grâce à des logiciels performants

Une réduction des délais d’encaissements : grâce à la réduction des délais d’encaissement, vous aurez régulièrement des relances de vos diverses échéances et des notifications en cas de retard.

Le suivis et le contrôle de vos dépenses et ventes : vous aurez le droit à un suivis n’importe quand et n’importe où !

Les données chiffrés du secteur

Le bâtiment proprement dit représente 105 milliards d’euro de chiffre d’affaires alors que les travaux publics produisent les 45 milliards restants. Le secteur se caractérise par l’existence de quatre « majors » (Vinci, Eiffage, Bouygues et SPIE) qui dominent 300 000 entreprises plus petites (la plupart sont des artisans et des TPE

Un secteur à fort potentiel pour l’emploi

Alors que le secteur ne représente que 7 % des actifs occupés, il totalise plus de 20 % des accidents du travail et des maladies professionnelles. Il dispose d’un organisme de prévention particulier, l’Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics. Le BTP est actuellement un secteur où l’on peut observer un très gros manque de main d’œuvre.

Une pénurie de main d’oeuvre à combler

La pénurie de main d’œuvre qualifiée dans un pays ou le taux de chômage est élevé semble paradoxale. Pourtant, ce phénomène est une réalité qui freine le développement d’un grand nombre d’entreprises de Travaux Publics : ainsi qu’en 2018, 40 % des chefs d’entreprises déclarent ne pas pouvoir augmenter leur activité par manque de main d’œuvre.

La moyenne d’âge des salariés dans les entreprises de Travaux Publics a augmenté ces dernières années : plus de 50 % des salariés ont plus de 40 ans et on estime que la moitié des entrepreneurs et le quart des ouvriers qualifiés partiront à la retraite d’ici à dix ans. Quelque 30 000 départs à la retraite sont prévus dans les cinq années à venir.

Une priorité : les apprentis

Compenser ces départs massifs à la retraite nécessite une réaction rapide de la Profession. Le recrutement des jeunes de moins de 26 ans est en effet devenu un enjeu stratégique : la profession s’est fixée pour objectif prioritaire de recruter au minimum 100 000 jeunes qualifiés dans les dix prochaines années, dans des filières de formation très diversifiées et à tous les niveaux, du CAP à BAC + 6, de l’ouvrier à l’ingénieur

Mettez en place des formations

Grâce à ces efforts, les effectifs de jeunes en formation aux métiers des Travaux Publics augmentent régulièrement. Même si ce nombre reste encore insuffisant pour répondre totalement aux besoins des entreprises, plus de 10000 élèves suivaient en janvier 2018 une formation spécifique aux Travaux Publics (conduite d’engins, construction de routes, de canalisations et d’ouvrages d’art, BAC PRO TP et BTS TP) dans un lycée professionnel ou un centre de formation des apprentis (CFA). Pour l’année scolaire 2017-2018, les demandes d’inscription dans les filières Travaux Publics progressent encore de 20 %.

Les apprentis représentent 42 % des élèves en formation : l’objectif est d’atteindre 5000 jeunes en apprentissage par an d’ici à 5 ans. De plus, les contrats de professionnalisation et les contrats d’apprentissage se développent et progressent avec une hausse de 180% par rapport à l’année précédente. Ce type de contrats permet d’apprendre un métier car il alterne formation scolaire et travail en entreprise.

Une multitude de métiers qui évolue

 Les salariés des Travaux Publics exercent une trentaine de métiers différents : constructeur de routes, canalisateur, monteur en réseaux électriques, constructeur en béton armé, charpentier métallique, conducteur ou réparateur d’engins, chef de chantier, géomètre-topographe, chef de chantier ou ingénieur… il travaille en équipe, le plus souvent en plein air, dans des activités ou ils ne connaissent pas la routine, pour construire des ouvrages dont ils sont fiers.

Ces hommes et femmes montrent tous les jours leur autonomie et leur sens de l’initiative dans le respect des procédures et des règles de sécurité. Ils changent en permanence d’environnement et apprécient la variété de leurs activités.

Beaucoup d’entre eux, grâce à la formation continue, connaissent une ascension rapide vers des postes à responsabilité. L’ouverture des métiers aux femmes est réelle et elles sont de plus en plus nombreuses à intégrer le secteur des Travaux Publics.

  • 302 000 entreprises du Bâtiment.
  • 660 000 ouvriers dont 153 000 ETAM et 99 000 IAC.
  • 1,2 millions de personnes travaillent dans le BTP, 90,90 % sont des hommes.
  • 845 000 personnes sont salariées et 259 000 sont artisans.
  • La moyenne d’âge dans la profession est 38,7 ans.
  • + de 30 métiers différents dans le Bâtiment.
  • 42 % d’apprentis parmi les effectifs en formation.
  • 60 % des effectifs travaillent dans le second œuvre contre 40 % dans le gros œuvre.
  • Les ouvriers représentent 73 % des effectifs, les agents de maîtrise 17 % et les cadres 10%
  • Les constructions neuves représentent 46 % de l’activité contre 53,7% pour les travaux d’amélioration et d’entretien.
  • 60 000 postes restent toujours à pourvoir faute de main d’œuvre disponible.
  • Le Bâtiment c’est 302 000 entreprises et 1196 000 actifs dont 912 000 salariés et 284 000 artisans. 105 milliards d’euros HT de travaux.
  • Le Bâtiment représente un peu plus de 70% du chiffre d’affaires du BTP. C’est un secteur majeur de l’économie française.
  • Une progression de 32 % des salaires en 5 ans et une progression en fonction de la qualification.

D’après la FCGA, cinq secteurs sont en baisse au troisième trimestre, dont deux de moins de 1 %. Après plus de deux années de croissance, et malgré les bonnes performances ce trimestre de l’électricité (+ 5 %) et de la maçonnerie (+ 4,9 %), le secteur du bâtiment enregistre la plus forte baisse : – 8,3 %. Les métiers les plus touchés : carrelage – faïence (- 11 %), terrassement – travaux publics (- 8,7 %) et peinture (- 8,3 %).

Contactez-nous

N’hésitez pas à nous contacter, nos experts-comptables se feront un plaisir de revenir vers vous dans les plus brefs délais. Vous pouvez également prendre directement un rendez-vous.