Tout savoir sur le chiffre d’affaires

Le chiffre d'affaires représente le montant des affaires (hors taxes) réalisées par une unité statistique (entreprise, unité légale) avec les tiers dans l'exercice de son activité professionnelle normale et courante
le chiffre d'affaires

Du point de vue comptable et fiscal, le chiffre d’affaires est le montant total hors taxes des ventes de produits et prestations de services effectuées par votre entreprise. Il est défini par l’article 1586 sexies du Code général des impôts.

  • Les micro-entreprises doivent calculer leur chiffre d’affaires de manière mensuelle ou trimestrielle pour leurs paiements de cotisations sociales.
  • Les entreprises relevant du régime simplifié doivent calculer leur chiffre d’affaires pour la déclaration de TVA au plus tard le 3 Mai de chaque année
  • Les entreprises relevant du régime réel normal doivent calculer leur chiffre d’affaires pour leur déclaration de la TVA chaque mois. Si le montant de la TVA est inférieur à 4000 EUR, la déclaration peut-être trimestrielle
  • C’est très souvent la période annuelle (généralement du 1er janvier au 31 décembre) qui est retenue pour l’exercice comptable.

Pourquoi un calcul du chiffre d’affaires ?

Outre le fait qu’il soit indispensable pour établir vos déclarations fiscales, le chiffre d’affaires est un indicateur de suivi des performances des ventes et d’évolution de votre entreprise. Il sert également à estimer la taille et la position de celle-ci par rapport à la concurrence et la part de marché que vous pouvez posséder dans votre secteur d’activité.

Seul, en revanche, il ne constitue pas forcément un indice significatif pour mesurer pleinement l’activité de votre entreprise. Il faudra l’utiliser et le comparer avec d’autres indicateurs comme :

  • le seuil de rentabilité, c’est-à-dire le chiffre d’affaires minimum à réaliser pour parvenir à l’équilibre entre le total des recettes et celui des dépenses;
  • le résultat net, qui est la différence entre votre chiffre d’affaires et les charges de votre entreprise (on parlera de bénéfices ou de déficits) ;
  • la valeur ajoutée, soit la différence entre le chiffre d’affaires d’un produit et les coûts de sa fabrication ou de sa mise en oeuvre ;
  • le taux de marge commerciale, qui est le pourcentage de marge réalisée en fonction du coût d’achat des produits.

Attention à ne pas confondre le chiffre d’affaires avec les bénéfices, qui, eux, résultent de la différence entre le chiffre d’affaires et les dépenses de l’entreprise (matériel, salaires, charges sociales, etc).

Comment le chiffre d’affaires ce calcul t-il ?

Vous pouvez calculer le chiffre d’affaires de plusieurs manières, selon l’usage souhaité (comptable, analytique, fiscal, prévisionnel) et les paramètres que vous souhaitez prendre en compte : 

  • par rapport à un produit en particulier ou une famille de produits, 
  • par rapport à une zone géographique ou un segment client,
  • en prenant en compte ou non les sous-traitances et les achats, 
  • hors taxe ou toutes taxes comprises (on parlera alors de chiffre d’affaires ttc), etc.

Chiffre d’affaires analytique & global

Le calcul du chiffre d’affaires analytique sert, par exemple, à déterminer le chiffre d’affaires pour un produit ou une famille de produits, par client, segment, zone géographique, etc. Il est surtout utilisé en comptabilité analytique.

Le chiffre d’affaires global permet de se faire une idée des ventes sur une période donnée.

Ils se calculent de la même manière, c’est-à-dire à partir des différents éléments facturés : 

Chiffre d’affaires = Prix de vente des biens ou prestations x Quantités vendues

Chiffre d’affaires comptable et fiscal

Pour vos déclarations et vos exercices comptables, nous vous conseillons de calculer le chiffre d’affaires tel que décrit dans le Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts, c’est-à-dire en prenant la somme des ventes hors taxe, déduites des avoirs, ristournes, remises et rabais. 

En comptabilité française, cela revient à faire la somme des comptes 701 à 708 dans le Plan Comptable Général, puis de soustraire le compte 709.

Soit la somme des comptes :

  • 701 pour les ventes de produits finis, 
  • 702 pour les ventes de produits intermédiaires, 
  • 703 pour les ventes de produits résiduels, 
  • 704 pour les travaux, 
  • 705 pour les études, 
  • 706 pour les prestations de services, 
  • 707 pour les ventes de marchandises,
  • 708 pour les produits d’activités annexes,

Ou alors :

Chiffre d’affaires = Vente de produits, prestations, études et travaux – (Avoirs + Ristournes + Rabais + Remises)

Chiffre d’affaires facturé et chiffre d’affaires encaissé, quelle différence ?

Le chiffre d’affaires facturé

Comme son nom l’indique, le chiffre d’affaires facturé correspond au montant des ventes que vous avez déjà facturées à vos clients sur une période précise. Pour faire simple, il s’agit de l’ensemble des factures et avoirs hors taxes émis par votre entreprise. Il vous permet d’avoir une idée des sommes présentes ou à venir dans votre trésorerie.

Du point de vue comptable et fiscal, le chiffre d’affaires est le montant total hors taxes des ventes de produits et prestations de services effectuées par votre entreprise. Il est défini par l’article 1586 sexies du Code général des impôts.

En clair, il s’agit de la somme des montants hors taxes figurants sur les factures émises ou encaissées par votre entreprise sur une période précise.
Cette période peut être journalière, hebdomadaire, mensuelle, trimestrielle, semestrielle, annuelle ou bisannuelle.

  • Les micro-entreprises doivent calculer leur chiffre d’affaires de manière mensuelle ou trimestrielle pour leurs paiements de cotisations sociales.
  • Les entreprises relevant du régime simplifié doivent calculer leur chiffre d’affaires pour la déclaration de TVA au plus tard le 3 Mai de chaque année
  • Les entreprises relevant du régime réel normal doivent calculer leur chiffre d’affaires pour leur déclaration de la TVA chaque mois. Si le montant de la TVA est inférieur à 4000 EUR, la déclaration peut-être trimestrielle

La nécessité de calculer le chiffres d’affaires

Outre le fait qu’il soit indispensable pour établir vos déclarations fiscales, le chiffre d’affaires est un indicateur de suivi des performances des ventes et d’évolution de votre entreprise. Il sert également à estimer la taille et la position de celle-ci par rapport à la concurrence et la part de marché que vous pouvez posséder dans votre secteur d’activité.

Seul, en revanche, il ne constitue pas forcément un indice significatif pour mesurer pleinement l’activité de votre entreprise. Il faudra l’utiliser et le comparer avec d’autres indicateurs comme :

  • le seuil de rentabilité, c’est-à-dire le chiffre d’affaires minimum à réaliser pour parvenir à l’équilibre entre le total des recettes et celui des dépenses ;
  • le résultat net, qui est la différence entre votre chiffre d’affaires et les charges de votre entreprise (on parlera de bénéfices ou de déficits) ;
  • la valeur ajoutée, soit la différence entre le chiffre d’affaires d’un produit et les coûts de sa fabrication ou de sa mise en œuvre ;
  • le taux de marge commerciale, qui est le pourcentage de marge réalisée en fonction du coût d’achat des produits.

Attention à ne pas confondre le chiffre d’affaires avec les bénéfices, qui, eux, résultent de la différence entre le chiffre d’affaires et les dépenses de l’entreprise (matériel, salaires, charges sociales, etc).

5/5 - (2 votes)
D'autres actualités sur le même sujet
faire appel expert-comptable

Les différents avantages de faire appel à un expert-comptable !

Se faire accompagner par un expert-comptable c’est la garantie d’un développement de l’activité sécurisé et d’une gestion de sa comptabilité optimale.

Lire la suite →
entrepreneur tpe expert-comptable

Ce qu’attendent les TPE et les entrepreneurs d’un expert-comptable

Les TPE et les entrepreneurs peuvent parfois se retrouver débordé par leur comptabilité, dans le but de les aider dans le cadre de la gestion de leur activité, les expert-comptable sont présent.

Lire la suite →
L'aide à l'embauche

Une aide à l’embauche jusqu’à mi-2017

L’aide à l’embauche pour les PME est prolongée pour une durée de 6 mois, pour les embauches réalisées jusqu’au 30 juin 2017 (décret 2016-40 du 25 …

Lire la suite →
Contactez-nous

N’hésitez pas à nous contacter, nos experts-comptables se feront un plaisir de revenir vers vous dans les plus brefs délais. Vous pouvez également prendre directement un rendez-vous.