Premières difficultés économiques : comment les gérer ?

Vous venez de créer votre entreprise depuis peu ? Vous avez des inquiétudes en cas de difficultés économiques ? Pas de panique ! CA2 peut vous renseigniez !
difficultes-economique-lancement-entreprise

Durant leur vie, les entreprises sont régulièrement confrontées à des périodes plus complexes que d’autres. Les détecter et les analyser rapidement, permet aux dirigeants de prendre les mesures nécessaires rapidement. Retrouvez les conseils de CA2 pour prévenir et traiter les difficultés des entreprises.

Premier point capital : s’informer :

Pour anticiper et gérer au mieux son entreprise, le dirigeant doit mettre en place des outils permettant la détection des difficultés, et ça le plus tôt possible : des signaux d’alerte. Pour vous aider à savoir où en est votre entreprise, les CCI régionaux mettent à votre disposition un outil d’autodiagnostic. Il est simple, gratuit, anonyme et confidentiel : « Comment va ma boîte ? ».

Plusieurs indicateurs sont révélateurs des difficultés. Par exemple les difficultés à payer certaines charges courantes, les retards dans les déclarations des cotisations sociales et fiscales… Pour anticiper, il est donc indispensable de réaliser des prévisions de trésorerie.

Le besoin d’avoir un accompagnement dédié

ll est important de constituer une équipe dédiée à la restructuration de votre entreprise. Identifiez les collaborateurs en interne ainsi que vos conseils habituels ou les spécialistes du traitement des difficultés qui pourraient vous accompagner.

Vous pouvez également solliciter :

Réagir rapidement aux difficultés

Votre entreprise est en difficulté et vous avez déjà sollicité les aides exceptionnelles mises en place par le gouvernement pour faire face à la crise de la Covid-19.

Si celles-ci vous ont été refusées et/ou ne vous donnent pas satisfaction, plusieurs outils sont à votre disposition. Cela permet de résoudre vos difficultés dans un cadre paisible et confidentiel. Solliciter un entretien avec le président du tribunal de commerce compétent (ou Tribunal judiciaire pour les professions libérales, agriculteurs, associations).

L’importance de traiter ces difficultés

Vous pouvez vous placer sous la protection du tribunal pour étaler vos dettes dans le cadre d’un plan d’apurement (avec délais et remises de dettes), céder ou encore liquider votre entreprise en saisissant le greffe du tribunal compétent d’une demande d’ouverture d’une procédure, mais il est important de respecter les conditions suivantes :

  • Une procédure de sauvegarde si vous éprouvez des difficultés que vous ne pouvez pas surmonter seul et que vous n’êtes pas en état de cessation des paiements.
  • Un redressement judiciaire si vous êtes en état de cessation de vos différents paiements.
  • Une liquidation judiciaire si vous êtes en état de cessation des paiements et qu’il vous est impossible de présenter un plan de redressement.

Précisons que vous pourrez bénéficier d’une procédure de liquidation judiciaire simplifiée, par principe plus courte :

  • Si vous exercez sous la forme d’une société ou d’une association, que votre chiffre d’affaires annuel est inférieur ou égal à 750 000 euros (hors taxe) et que vous avez employé au plus 5 salariés au cours des 6 mois précédant l’ouverture de la procédure ;
  • Si vous exercez dans le cadre d’une entreprise individuelle (activité indépendante, artisan, commerçant, auto et microentrepreneur) et que vous n’êtes pas propriétaire d’un bien immobilier

Il est également de demander à bénéficier de l’effacement de vos dettes dans le cadre d’un rétablissement professionnel, si vous remplissez les conditions suivantes :

  • Vous exercez dans le cadre d’une entreprise individuelle (activité indépendante, artisan, commerçant, auto et microentrepreneur),
  • vous êtes de bonne foi,
  • votre actif est inférieur à 15 000 euros et n’est pas composé de bien immobilier,
  • vous n’employez et/ou n’avez employé aucun salarié au cours des 6 mois précédant la demande.

L’implantation et le recrutement, deux autres enjeux majeurs

Le recrutement peut être un obstacle majeur pour les créateurs d’entreprises ou les TPE qui ont besoin d’embaucher dès la création de leur entreprise. Dans certains secteurs géographiques et/ou certains corps de métier, les entreprises éprouvent de grandes difficultés à trouver du personnel. .

Ensuite, la recherche d’un local adapté peut également constituer un obstacle pour les entreprises qui ont besoin d’un point de vente physique. Dans le cas d’un point de vente, le choix est souvent assez restreint. En effet l’entrepreneur souhaite s’implanter dans une zone de chalandise (zone géographique d’où vient la majorité de la clientèle) précise et a des critères de sélection précis. Il est donc dépendant des disponibilités du marché.

Les difficultés administratives liées à la création d’entreprise

La complexité de certaines démarches administratives pour les créateurs d’entreprises est un sujet très largement évoqué actuellement en cette période de crise sanitaire. Même si la gestion de ces démarches n’est pas simple, il ne s’agit pas d’un obstacle total. Il existe de nombreuses solutions pour s’en décharger. Il est possible de déléguer les travaux à un expert-comptable.

La difficulté que représente la création d’une entreprise n’est pas que dans les démarches administratives. Cela englobe aussi tout ce qui se déroule avant cette étape. C’est-à-dire le montage du projet administratif. C’est dans ce parcours que se trouvent les véritables obstacles pour les entrepreneurs. Les différentes missions administratives constituent l’aboutissement du projet, elles permettront de donner une existence légale à l’entreprise.

En résumé

Lors du lancement d’une nouvelle activité, de nombreuses complications peuvent survenir, c’est pourquoi il est nécessaire de se rapprocher des différentes institutions citez-ci-dessus ou encore faire appel à un expert-comptable dédié qui pourra vous conseiller pour les démarches économiques de votre entreprise.

Vous venez de lancer votre activité ? Vous être perdus entre dividende, droit fiscal, bulletins de salaires, cotisations sociales, capital… Contactez-nous ! Ou consultez notre foire aux questions !

4.7/5 - (6 votes)
D'autres actualités sur le même sujet
Du changement pour les entreprises

Entreprises, du changement

Entreprises : ce qui change au 1er janvier 2020 Par Bercy Infos, le 31/12/2019 –  Poursuite de la baisse de l’impôt sur les sociétés, modification …

Lire la suite →
Dispenses d'un commissaire aux apports

Loi Sapin II : Les cas de dispense : commissaire aux apports

la loi sur la transparence, la lutte contre la corruption et la modernisation de la vie économique, dite « Sapin 2 », a pour ambition de porter la législation française aux meilleurs standards européens et internationaux en matière de lutte contre la corruption, et contribuer ainsi à une image positive de la France à l’international.

Lire la suite →
Rapport de gestion

Rapport de gestion : Les petites entreprises dispensées

Précisions juridiques : Les petites entreprises dispensées d’établir un rapport de gestion à la clôture de chaque exercice sont plus nombreuses depuis la loi 2018-727 …

Lire la suite →
Contactez-nous

N’hésitez pas à nous contacter, nos experts-comptables se feront un plaisir de revenir vers vous dans les plus brefs délais. Vous pouvez également prendre directement un rendez-vous.