Les spécificités du bilan comptable à connaître

Retrouvez la structure du bilan comptable obligatoire de l'entreprise, et les détails de l'actif et du passif qui le compose.
Le bilan comptable

Concrètement, c’est quoi un bilan comptable ?

L’article L.123-12 du Code de Commerce mentionne le bilan comptable comme faisant partie intégrante de la comptabilité et des documents comptables obligatoires d’une entreprise.

Le bilan comptable est une des trois composantes des états financiers d’une société. Par ailleurs, les deux autres composantes sont le compte de résultat et l’annexe. En outre, ces trois éléments doivent être déposés au Greffe du Tribunal de Commerce chaque année avec le procès verbal d’Assemblée Générale approuvant les comptes.

Il est une représentation des ressources et des emplois dont dispose une entité comptable. Cette représentation se fait sous la forme d’une égalité entre l’actif et le passif qui traduit l’équilibre des emplois et des ressources et décrit le patrimoine de l’entreprise avec ses biens et ses dettes.

L’actif est égal aux emplois, et le passif est égal aux ressources.

Ce qui équivaut à dire comment ai-je financé mes actifs ou autrement dit les immobilisations, stock, créances clients, trésorerie ?

Le bilan de clôture est établi à une date correspondant au terme de la période couverte par le compte de résultat. Le bilan est le reflet de la situation patrimoniale et financière de l’entité à une date donnée. Il est présenté en comparaison avec le bilan de clôture de la période précédente.

En outre, on appelle  » bilan d’ouverture « , celui qui correspond à celui de la clôture de la période précédente.

Explication détaillée de l’actif et du passif

Les détails associés à la composition de l’actif

L’actif est une compilation des emplois suivants :

  • Des immobilisations
  • De l’actif circulant
  • Les régularisations ou charges constatées d’avance, sont des charges qui ont été facturées sur l’exercice considéré mais dont la prestation ou la livraison des biens n’est réalisée que l’année dite  » N+1 « 

Les détails associés à la composition du passif

Le passif est la compilation des ressources suivantes :

  • Des capitaux propres :

Ce sont les sommes mises à disposition de la société par les actionnaires :

  • D’une part, du capital social de la société
  • D’autre part, des primes d’émission
  • Troisièmement, des réserves légales, statutaires, report à nouveau
  • Et enfin, du résultat du dernier exercice
  • Des provisions pour risques et charges :

Il s’agit de sommes dont le montant est sûr mais dont l’exigibilité de la dette n’est que probable

  • Des dettes, contrairement aux provisions, les montants sont certains ainsi que l’exigibilité du montant. Les dettes sont classées au passif de la façon suivante :
  • Financières tels que emprunts et comptes courants d’associés
  • Fournisseurs
  • Fiscales et sociales
  • Autres dettes

Des régularisations ou produits constatées d’avance, qui ont été facturés sur l’exercice considéré mais dont la prestation ou la livraison des biens n’est réalisée que l’année dite  » N+1 « .

Par conséquent, le bilan comptable fait apparaître le résultat de l’entreprise, mais ne donne pas les opérations qui ont permis de le constituer. Par conséquent, pour cela, il convient de se référer au compte de résultat.

Pourquoi fait-on un bilan comptable ?

Le bilan d’une entreprise répertorie le patrimoine de celle-ci, c’est-à-dire qu’il renseigne sur ce que l’entreprise possède et ce qu’elle doit. Il reflète la valeur financière de l’organisation. Avec un rapide coup d’œil, il est possible de tirer des données essentielles au pilotage et à la gestion de l’entreprise. Le bilan est intéressant car il permet de mettre en avant la valeur des outils de production, les emprunts, la valeur d’un stock. Ce sont des informations très importantes, surtout dans le cas d’une cession d’entreprise. L’entrepreneur a pour obligation de réaliser un bilan au moins une fois dans l’année. Il est aussi nécessaire de l’envoyer à son centre des impôts. Le bilan comptable est plus qu’une obligation, c’est aussi un document qui est à établir régulièrement, lire et notamment comprendre. Il permet à l’entrepreneur de répondre à la question existentiel « où suis-je dans ma gestion d’entreprise ? ». Pour avoir une vision très précise de la santé de l’entreprise, il faut apporter un complément au bilan comptable en établissant deux autres documents comptables :

Pour un investisseur ou un associé qui délègue la gestion de son entreprise à un gérant, grâce au bilan comptable, pourra très vite avoir un regard sur la rentabilité de son investissement et surtout sur la sécurité de son placement.

Comment se compose un Bilan comptable ?

Structure du bilan : Le bilan comptable

Le bilan d’une entreprise, est aussi nommé Bilan Comptable, se décompose en deux colonnes. À gauche, l’actif (les emplois) et à droite le passif (les ressources).

L’actif du bilan comptable

L’actif du bilan recense les éléments en possession de l’entreprise (l’ensemble de ses biens et de ses créances).

Les immobilisations incorporelles (logiciels, site Internet, brevets, licences…)
Les immobilisations corporelles (terrains, immeubles, machines., gros outillage…)
Les immobilisations financières (titres financiers, cautions…)
Les stocks de marchandises et de matières premières
Les créances clients, fiscales et sociales encore dues à la date du bilan
La trésorerie, avec les comptes bancaires, les valeurs mobilières de placement, les autre placement de trésorerie…


Le passif du bilan comptable


Le passif permet de renseigner sur les créanciers/ayants droit que l’entreprise mobile pour financer et développer son activité. (« à qui appartient quoi et à hauteur de combien » : associés, banques, fournisseurs). Voici les principaux postes composant le passif du bilan comptable :

Les capitaux propres de l’entreprise (capital social, compte de l’exploitant, les réserves, le report à nouveau, le résultat financier et éventuellement les primes d’émission)
Les dettes financières (le montant des emprunts bancaires restant dus et les comptes courants associés)
Les dettes fournisseurs, fiscales et sociales encore dues à l’entreprise à la date d’établissement du bilan
Bilan Comptable : quelle est l’égalité à respecter établir un bilan comptable ?

QU’EST-CE QU’UN BILAN FINANCIER ?


Le bilan financier reprend des informations du bilan comptable, il présente les données de façon réorganisée pour les classer dans des comptes par échéance, en fonction d’un degré de liquidité de l’actif et d’exigibilité du passif. Il montre rapidement la capacité de l’entreprise à rembourser ses dettes par ses actifs. Ce bilan financier est demandé, la plupart du temps, par les banques pour un prêt.

QU’EST-CE QU’UN BILAN FONCTIONNEL ?


Le bilan fonctionnel quant à lui reprend des données du bilan et les réorganise différemment. Dans un bilan fonctionnel, les actifs et passifs sont nommés « emplois » et « ressources ». Ils sont classés par fonction pour l’entreprise (financement, investissement ou exploitation). Un bilan fonctionnel met en exergue la structure financière d’une entreprise, organisation. Il permet de calculer le fonds de roulement d’une entreprise, son besoin en fonds de roulement et de tirer des conclusions sur sa santé financière. A titre d’exemple, si le fonds de roulement est négatif, cela signifie que l’entreprise ne sera pas autofinancée (elle doit alors recourir à l’emprunt, une levée de fonds, pour financer son cycle d’exploitation), ce qui est risqué. A l’inverse si le besoin en fonds de roulement est positif, cela signifie que l’entreprise se situe dans une bonne situation financière, car ces dettes fournisseurs sont supérieurs aux créances et au stock.

QU’EST-CE QU’UN BILAN PRÉVISIONNEL ?


Un bilan prévisionnel est un bilan comptable anticipé. Il sera construit dans le cadre d’une création d’entreprise, par exemple, dans les prévisions financières du business plan. En général, le bilan prévisionnel est réalisé sur les 3 à 7 clôtures d’exercice à venir, selon le secteur d’activité. Le bilan prévisionnel est un bilan comptable réalisé par anticipation. Il est construit dans le cadre d’une création d’entreprise (par exemple), dans des prévisions financières, du business plan. De manière plus générale, selon le secteur d’activité, le bilan prévisionnel est fait sur les 3 à 7 clôtures d’exercice à venir.

Différence entre bilan comptable et compte de résultat

Le bilan comptable est une photo du patrimoine de l’entreprise à un instant T. Le compte de résultat, lui, prend uniquement en compte les opérations qui ont une incidence sur le résultats de l’entreprise. Il tient compte des recettes et des biens ou services consommés. Le compte de résultat met en avant trois résultats : Le résultat d’exploitation (résultats d’opérations issues de l’activité normale de l’entreprise), le résultat financier (résultat des opérations financières) et le résultat exceptionnel (résultat d’opérations qui ne rentrent pas dans le cadre d’une activité normale). Néanmoins, il existe un lien entre le bilan comptable et le compte de résultat d’une entreprise. Le résultat, que ce soit une perte ou un bénéfice, intègre les capitaux propres, qui apparaissent dans le passif du bilan comptable.

4.8/5 - (5 votes)
Votre expert comptable vous conseille aussi de découvrir
Contactez-nous

N’hésitez pas à nous contacter, nos experts-comptables se feront un plaisir de revenir vers vous dans les plus brefs délais. Vous pouvez également prendre directement un rendez-vous.